thème : manif
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 9 décembre 2017 à 0h15

Bus Parisera

AUTOBUSAK PARISERA (65 euro)

Abenduko 8/9 gauan, eguerdiko 12 laurden gehio

Done Ander plazatik,

Manifaren lemak:

Parisen, Luhusokoa gertatu eta urte betera, helburua presoei aplikatzen zaizkien salbuespenezko neurrien amaiera exigitzea izango da, lurralde honetako eragile sozial eta politikoen gehiengoak behin eta berriz eskatu duen bezala, ondokoa eskuratzea:

-- DPS estatusaren KENTZEA

- Hurbilketa eta elkarretaratzea
- Gaixorik dauden presoen askatzea
- Baldintzapeko askatasuna, zuzenbide arruntaren baitan eskubid hori lortu dezakaten presoentzat

(adibidez, epaikomisioak Jon-Kepa Parot askatzeko erabaki zuen, baina fiskalaren gorajoerak epaikomisooaren erabakia pusketa egin zuen.)

*************************************************************************************************************************************************

BUS POUR PARIS (65 euros)

Nuit du 8 au 9 décembre à 0h15,

place Saint André

Thèmes de la manifestation:

A Paris, un an après Louhossoa, l'objectif sera d'exiger que le régime d'exception appliqué aux prisonnier.e.s soit aboli, comme cela a été demandé majoritairement à plusieurs reprises par les acteurs sociaux et politiques de ce territoire, et d'obtenir :
- La suppression du statut de Détenu Particulièrement Signalé
- Rapprochement et regroupement
- Libération des prisonnier.e.s malades
- Libération conditionnelle de ceux et celles qui y auraient droit si le droit commun était appliqué

(exemple: la commission d'examen a libéré Jon Kepa Parot, et le procureur, en faisant appel, a réduit à néant la décision judiciaire.)
Ces mesures urgentes s'inscrivent dans la perspective d'un règlement global, définitif du dossier des prisonniers. D'ici le 9 décembre les initiatives se multiplieront pour réussir une mobilisation massive et plurielle sur Paris.

Lien : https://pays-basque.demosphere.eu/rv/1139

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir